L’auto-réhabilitation accompagnée en 5 questions essentielles

Qu’est-ce que l’autoréhabilitation accompagnée ?

Le professionnel guide le particulier dans la réalisation de ses travaux de rénovation. Mais ce n’est pas une opération faite au hasard. C’est un véritable partenariat entre le particulier et le professionnel. Beaucoup de questions vont se poser, d’un point de vue légal, risques, assurantiel…
De multiples questions traverseront l’esprit du professionnel :

  • Quelle(s) prestation(s) facturer à mon client ? Quels les critères retenir ?
  • Une convention avec mon client doit-elle être établie afin de définir l’ensemble de l’accompagnement ?
  • Accepter la participation d’amis bénévoles, n’est-ce pas la même chose que du travail au noir ?
  • Mon client devra-t-il éventuellement se former ? Et moi ? Devrai-je également me former ?
  • Et s’il arrive un sinistre, que faire ? Qu’est-ce qui sera pris en charge par l’assurance ?
  • Si le particulier monte sur mon échafaudage et tombe. Que se passera-t-il pour moi ? En plus des problèmes de responsabilité, ne devrait-il pas être mis au fait des questions de sécurité ?…

Afin de répondre à une partie de ces questions, la Fédération nord des Scop BTP, en partenariat avec le Conseil Régional des Hauts-de-France et l’ADEME, a recensé un ensemble de points et vous propose aujourd’hui des fiches pour en savoir un peu plus.

  • Quelle définition quant à l’accompagnement et aux prestations proposées par le professionnel du bâtiment au maître d’ouvrage ?
  • Quel contrat entre le professionnel du bâtiment, le maître d’ouvrage et les bénévoles ?
  • Quelles assurances et accompagnement par le professionnel du bâtiment ?
  • Quelle prévention sécurité sur un chantier d’auto-réhabilitation accompagnée ? (en partenariat avec l’OPPBTP)
  • Le bénévolat peut-il être requalifié en travail illégal ?

Ces 5 points sont traités en 5 fiches efficaces dans le documents pdf  L’auto-réhabilitation accompagnée – Comment ça marche ?